L’électricité dans un véhicule aménagé

L’électricité constitue la plupart du temps la source principale d’énergie qui permet de faire fonctionner bon nombre d’équipements liés à la vie courante. Avec l’eau, elle est du coup le principal facteur qui déterminera l’autonomie de votre maison roulante. Comme pour toute ressource en énergie, il y a des sources et des besoins. La première source est le véhicule lui-même, le fourgon aménagé étant avant tout un engin roulant animé par un moteur thermique qui est aussi un générateur de courant 12 ou 24volts. Il y a des besoins qui dépendront du niveau de confort souhaité. Dans une version minimaliste d’un aménagement, on aura au moins besoin d’éclairage et de quelques accessoires.

Mais l’électricité de bord doit être manipulée avec précaution, en particulier en veillant à toujours préserver la batterie du véhicule pour pouvoir démarrer le moteur. Il existe pour cela de multiples méthodes plus ou moins élaborées, la plus fiable restant sans conteste pour moi le coupe-batterie manuel. Elle doit aussi être gérée avec attention du fait que quel que soit le parc de batteries de service dont on dispose,  l’équilibre entre décharge et recharge doit être préservé pour espérer disposer d’une bonne autonomie le plus longtemps possible.

L’électricité est aussi incontournable dés qu’il s’agit de s’installer sur un site équipé pour la nuit (aire de camping-car, camping…), que l’on souhaite recharger les moyens d’autonomie tout en pouvant utiliser tous les appareils de confort du bord ou enfin que l’on dispose d’équipements trop consommateurs pour fonctionner sur batterie (une climatisation par exemple). On trouvera donc quasiment toujours, dans un aménagement un peu élaboré,  un circuit 220v « comme à la maison », avec un petit tableau électrique et des disjoncteurs, bien souvent avec un chargeur permettant de regonfler les batteries de service, une alimentation 220v-12v permettant de se substituer à elles et une prise extérieure permettant de se raccorder à une borne de distribution ou à une simple prise électrique. Pour ceux qui souhaitent disposer du secteur (220v alternatif) loin  de tout, on trouve enfin les groupes électrogènes, dont les performances et niveau de bruit ont beaucoup évolué. On en trouvera plutôt dans des véhicules de plus gros gabarit type poids lourd préparé pour le voyage au .

1/ Les sources de courant à bord d’une cellule aménagée

Différents moyens de production

 Dans un véhicule aménagé, on peut avoir recours à de multiples sources d’énergie pour assurer le fonctionnement de tous les équipements de bord:

  • Le 12 volts continu fourni par la batterie du véhicule. A utiliser avec modération, puisque de sa santé dépend bien entendu le démarrage du moteur. Un des principes majeurs pour concevoir votre installation sera de tout mettre en oeuvre pour préserver cette source.
  • La tension fournie par l’alternateur du moteur. Celle-ci sert bien entendu en priorité à recharger la batterie du véhicule et à alimenter tous les accessoires nécessaires au bon fonctionnement du véhicule. En règle général, les alternateurs sont suffisament dimensionnés pour recharger aussi la ou les batteries de service via un dispositif de couplage.
  • Le 12 volts continu fourni par la ou les batterie(s) auxiliaire(s). Indispensable à partir du moment où vous intégrez des éclairages, des équipements divers permettant l’autonomie. Une partie des composants de votre circuit aura pour fonction d’assurer la recharge régulière de ces batteries: couplage pour bénéficier de la charge de l’alternateur lorsque le moteur tourne, panneaux solaires, groupe électrogène de recharge rapide, chargeur sur le circuit 220v.
  • L’énergie 12 volts continu générée par des panneaux solaires. Solution aujourd’hui efficace pour maintenir la charge des batteries auxilliaires.
  • Le réseau 220 volts alternatif : en général par le biais d’une prise extérieure et en prévision des arrêts permettant un raccordement ( campings avec borne, maison)
  • Le 220 volts alternatif délivré par un groupe électrogène : plutôt réservé aux voyageurs au long cours

2/ les consommateurs

A partir du cahier des charges de votre aménagement, vous avez choisi un certain nombre d’équipements dont la plupart nécessitent du 12 volts :

  • moyens de chauffage (gaz ou gasoil) avec allumage et gestion automatiques
  • moyens sanitaires (wc avec chasse d’eau électrique type thetford)
  • pompe du circuit d’eau
  • différentes sondes (niveaux des réservoirs, température…)
  • convertisseur 12vdc/220vac
  • éclairages
  • traitement de l’air : ventilateurs, extracteurs

Par ailleurs, vous avez peut-être prévu des moyens soit alimentés uniquement en 220v (climatisation, résistance de chauffage de l’eau…), soit mixtes avec du 12v (chauffe-eau 220v/12v, réfrigérateur trimixte 220v/12v/gaz…) pour usage en cas de stationnement sur un site équipé de bornes d’alimentation:

  • moyens de chauffage de l’air sur 220v : convecteur
  • moyens de chauffage de l’eau : résistance sur un chauffage utilisant une autre énergie, boiler 220/12…
  • moyens de conservation des aliments : réfrigérateur mixte, glacière mixte…
  • électroménager sur secteur : cafetière, machine à laver, chargeurs divers, informatique
  • chargeur de batteries embarqué
  • convertisseur 220vac/12vdc

Quel que soit le circuit concerné, vous devez impérativement établir la liste des matériels qui seront mis en œuvre et relever pour chacun la puissance maximum. Celle-ci servira d’une part à calibrer les moyens de protection (fusibles, disjoncteurs), mais aussi les câbles à utiliser (section des câbles selon l’ampérage), les interrupteurs à utiliser (tolérances en ampères) , la consommation prévisionnelle sur batterie, mais aussi la puissance nécessaire de raccordement à une borne d’alimentation (certains campings proposent différentes intensités).

3/ Elaboration d’une installation

Quelques principes avant de commencer

La cohabitation de différents circuits électriques exige beaucoup de rigueur :

Les circuits 220 volts et 12 volts ne doivent à aucun moment être en contact. En particulier, la masse du 12 volt (borne négative et châssis du véhicule) n’a rien à voir avec la terre du circuit 220v (qui ne sera raccordée qu’à la borne ou la prise d’alimentation extérieure, elle-même raccordée à la terre de l’installation).

La présence d’un circuit 220V dans un véhicule n’est pas triviale et présente des dangers potentiels. Un soin particulier devra être apporté au choix et à la protection des fils (frottements pendant le roulage, échauffements…), et cela est d’autant plus vrai qu’une partie des canalisations électriques ne sera pas visible une fois l’ameublement terminé.

Dans tous les cas, c’est avant tout la conception de l’installation qu’il faudra soigner. A ce titre, un schéma électrique général vous sera d’une très grande utilité d’une part pour la phase de réalisation, et d’autre part à chaque fois qu’il faudra intervenir sur l’installation. Très vite nous ne saurez plus si il faut mettre le fil bleu sur la borne rouge….

Les principes à appliquer

– les fils de masse doivent être du même diamètre que les fils positifs

– Au regard des intensités, le couplage des batteries avec le relais de couplage est réalisé avec du câble de 10 à 15 mm2

– Aucune connexion commune entre le circuit 220 vac et le circuit 12v, le circuit 220v est clairement identifié en 3×2,5mm2 gainé gris.

– Les circuits 220 vac et 12 vdc ne doivent pas cheminer dans les mêmes goulottes.

– De la même façon, les circuits électriques ne doivent pas cheminer avec le gaz et l’eau.

– Attention: n’utiliser aucun élément pour le 220 v (socles de prises par exemple) pour le circuit 12 v

– Attention, la masse véhicule, commune aux deux batteries, n’a rien à voir avec la terre du réseau 220 vac. Celles-ci ne doivent pas être en contact.

– tout le circuit 12 v sera protégé en gaine fendue de 16 mm

– le tableau électrique 220 v est protégé par un disjoncteur différentiel de 30 mA 32A. L’intensité est calculée en ajoutant à l’installation le chargeur de batterie, le réfrigérateur, un futur chauffe-eau, et deux prises de service jusqu’à 10 ampères.

Les diamètres de fils

– couplage batteries : 15 mm2 pour raccordement relais de couplage vers bornes batteries et idem pour bornes négatives des batteries vers masse

Le circuit 220v

En général, votre installation devra être prévue pour un raccordement sur borne extérieure entre 10 et 15 ampères. Pour le reste, le circuit secteur d’une cellule aménagée s’apparente à l’installation d’un petit appartement. Les principaux éléments à prendre en compte :

– le nombre de prises

– les gros consommateurs (réfrigérateur, chauffage) qui devront bénéficier d’un circuit séparé.

Un tableau de distribution sous la forme d’un coffret est une excellente solution. Il comprendra par exemple :

– un disjoncteur différentiel 30 mA

– un disjoncteur pour chaque gros consommateur, à calibrer selon les caractéristiques de l’appareil

– un disjoncteur pour le circuit de prises

– une barrette de raccordement des terres, reliée en particulier au socle extérieur

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *