1/ Première génération série 1

Apparu début 1994 et commercialisé à partir de mars, le peugeot Boxer assure la succession du J5. La famille constituée par le peugeot Boxer, le citroen Jumper et le fiat Ducato, est le fruit d’un partenariat signé entre peugeot, citroen et fiat. Ils sont fabriqués en Italie au centre de production de Sevel à Val di sangro. Ils prennent place dans la catégorie des fourgons moyens et lourds de 2,7 à 3,5 tonnes de PTAC. Au niveau de la carrosserie, la largeur du véhicule est fixe mais la hauteur est modulable ainsi que l’empattement (court : 2,85m – moyen : 3,2m – long : 3,7m). Le volume utile peut aller de 7,5 à 12 m2.

Le peugeot Boxer est proposé sur les différents marchés européens avec pas moins de 5 motorisations différentes. Ce sont des moteurs quatre cylindres en ligne dotés d’un arbre à cames en tête, implantés transversalement et inclinés vers l’avant. La motorisation essence, unique, est basée sur le moteur XU10J2 de 1998 cm3 de cylindrée, et développe 110 chevaux. En diesel, on peut opter pour 4 motorisations différentes, deux basées sur le moteur XUD9 atmo et turbo de 1905 cm3 de cylindrée (70 et 92 chevaux), et deux basées sur le DJ5 atmo et turbo de 2446 cm2 de cylindrée (86 et 103 chevaux).

Les différentes versions du Boxer sont toutes équipées de boîtes de vitesses à 5 rapports montées en bout de moteur. Il s’agit d’une part de la boîte ME5-T qui peut passer jusqu’à 200 Nm de couple, et d’autre part de la nouvelle boîte MG5T. Cette dernière équipe les modèles motorisés en DJ5T ou ceux dont le PTAC est de 3,5T, et permet une capacité de couple supérieure à 300 Nm.

Pour les trains de roulement, on trouve à l’avant une suspension de type pseudo-Mc Pherson triangulée avec barre antidévers. Le train avant est à roues indépendantes avec ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques.  Pour l’arrière, le souci de préserver le caractère utilitaire (plancher de chargement large et bas) a fait opter pour un essieu rigide à axes tubulaire, avec ressorts longitudinaux à simples lames et amortisseur télescopique.

Sur toutes les versions, le dispositif de freinage comporte des disques à l’avant  avec double cylindre récepteur et des tambours à l’arrière, ainsi qu’un correcteur de freinage arrière asservi à la charge.

Photo première génération serie 1

Ce boxer a été produit en version 4×4 avec motorisation 2,5L TDI (moteur THX – DJ5TED  107cv) sur une courte période en 2000. LA cinématique 4×4 était fournie par Dangel. Une version sur base 2,8L HDi a également été produite.

2/ Première génération série 2

Moteur SOFIM – 2002 à 2006

Le boxer première génération a été modernisé en 2002 pour faire face à la concurrence (arrivée du mercedes sprinter CDI et du renault master). A la commercialisation de cette nouvelle mouture en 2002, le boxer a déjà été produit à plus de 300000 exemplaires en Italie, ou il est produit sur les mêmes chaînes que ses jumeaux citroën et fiat.

Du modèle précédent, le boxer série 2 reprend les 4 empattements proposés au catalogue, les 3 hauteurs de pavillons et les capacités de 7,5 à 14m3 utiles. Le modèle 2002 se reconnaît à ses nouvelles optiques doubles, aux clignotants d’aile et arrière, aux poignées de porte ainsi qu’au nouveau design de la planche de bord. Peugeot a davantage misé, pour ce nouveau modèle, sur la diversité de l’offre allant du minibus 9 places à une version à transmission 4×4 enclenchable.

Cette dernière fut proposée uniquement sur la version à moteur 2,8litres de 127 chevaux en versions fourgon,  châssis cabine, plateau cabine et plancher cabine. La transmission DAngel pouvait être en option complétée par un réducteur et un verrouillage de différentiel arrière.

Phot première génération série 2

3/ seconde génération

De 2006 à aujourd’hui

Ces nouveaux utilitaires sont déclinés en versions fourgon, combi, cassis/plancher/plateau cabine disponibles en 3 motorisations diesel (EURO 4) : 2,2L HDI 100 cv, 2,2L HDI 120 cv et 3L HDI 160cv.

La carrosserie est proposée en 2 gammes, légère et lourde. LA première propose 3 PTAC (3, 3,3 et 3,5t) 3 longueurs (L1,L2 et L3 – respectivement 4,96m 5,41m 5,99m)) et 3 hauteurs (H1, H2 et H3 – respectivement 2,25m 2,52m et 2,76m). LA seconde propose 2 PTAC (3,5 et 4t) 2 longueurs (L3 et L4 respectivement  5,99m et 6,36m) et 2 hauteurs (H2 et H3) pour 2 volumes utiles (15 et 17m3).

Version 4×4 dangel

Les Jumper, Boxer et Ducato sont désormais équipés par dangel d’un visco-coupleur hydraulique autopiloté tandis que le passage de 2 à 4 roues motrices se fait automatiquement

 

Classification des différents modèles

 

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *